C’est fait ! Le site internet du Campus FSJU est en ligne !

Vous pourrez désormais retrouver tous notre actualité de formation en ligne.

Que ce soit pour la formation initiale (professeur des écoles, directeurs…), la formation continue ou la formation des enseignants des matières juives, toutes les informations y sont désormais disponibles (fiches de formations, programmes, dossier d’inscription…)

Vous retrouverez aussi les événements de nos partenaires : le CNPJ ou l’Institut Moché Ahrendt.

Ce site coloré et intuitif est un projet porté avec succès par Elsa Derai, chargée de mission en communication numérique qui y travaille depuis plusieurs mois sous la houlette bienveillante d’Hélène Zrihen, directrice des programmes du Campus. Et les projets se poursuivent pour Elsa avec une newsletter relookée à découvrir en 2022.

Bref, un site qui sera enrichi et actualisé régulièrement pour répondre à vos demandes et vous permettre de rester informé et connecté à l’actualité du Campus FSJU. Rendez vous sur www.campusfsju.com

 

 

 

 

L’éducation juive en France est constamment confrontée à de nouveaux défis : la montée de l’antisémitisme, l’attirance toujours plus forte des nouvelles technologies, l’Alya des enseignants de Kodech, le peu d’attractivité financière du métier.

Depuis des années ces difficultés s’accroissent et de nombreux enseignants de qualités formés par l’Institut André et Rina Neher ont quittés la France pour Israël. Loin de nous de leur en vouloir, mais il nous faut veiller à garder suffisamment d’enseignants en France pour faire face au développement numérique des écoles juives en France. Même si la communauté dans sa globalité diminue dans l’hexagone, le nombre d’enfants dans les écoles juives, lui, ne fait que progresser.

Les enseignants recrutés n’ont pas toujours eu le temps ou l’opportunité de se former à la pédagogie, c’est pourquoi les formations proposées en France pour cela sont essentiels. On ne s’improvise pas bon enseignant de Kodech du jour au lendemain.

C’est pourquoi nous avons décidé ces dernières années de réunir, sous une même bannière, l’ensemble des structures œuvrant à l’amélioration de l’enseignement dans les écoles juives.

Nous avions déjà accueilli, dans les locaux du Campus FSJU, le Centre National de Pédagogie Juive, fondé par Claudine Lévy, et depuis maintenant 2 ans nous œuvrons ensemble, par la diversification des propositions. Les ateliers pédagogiques du CNPJ, sont réalisés en coordination avec le Campus FSJU et sont programmés ensemble.

Depuis la rentrée de septembre 2021 c’est avec l’Institut Moché Arhendt dirigé pat Tamar Schwartz et Pénina Bitton, que nous avons décidé de collaborer. Cela passe par la création d’un nouveau programme intitulé Lilmod pour le renforcement des connaissances des enseignants de Kodech, réalisé dans les locaux du Campus FSJU et le développement des deux programmes : Lélamed pour l’enseignement du Kodech en France et Talpiott visant la certification du ministère de l’éducation israélien. Tout ceci devrait nous permettre dans les mois et les années qui viennent de proposer des formations encore plus performantes pour les enseignants de Kodech.

Au-delà de la complémentarité des programmes cela doit nous permettre de mutualiser nos moyens, nos formateurs et nos compétences.

Dès l’été nous avons commencé à faire profiter nos groupes de formateurs des uns et des autres.

La dernière réalisation de cet esprit d’équipe fut la conférence sur ‘Hanouka et Education avec des intervenants attachés aux deux instituts de formation et avec le soutien de CNPJ (cf vidéo dans cette newsletter).

L’avenir est à construire.

Patrick Petit-Ohayon 

5782 est pour le Campus FSJU une année de renouvèlement sur bien des plans.

Renouvellement des approches, grâce à nouvel équipement numérique nous multiplions les formations hybrides, en présentiel et en distanciel en même temps afin de permettre de sortir d’une trop grande centralisation de nos actions à l’ile de France.

Renouvellement des programmes avec un catalogue enrichi qui contient, rien que pour le premier degré, près de 80 propositions de formation et ceux du second degré et du Kodech vont suivre dans les mois qui viennent.

Ceci se fait également en répondant aux nouvelles demandes dans le secteur de l’utilisation du numérique à l’école, mais aussi sur la gestion des problèmes de harcèlement scolaires.

Renouvellement de nos formateurs, certains ayant fait valoir leurs droits à la retraite nous accueillons de nouvelles compétences. Des formateurs issus directement des formations du Campus FSJU et des nouveaux venus sur de nouveaux programmes.

Renouvellement de notre formation des enseignants de Kodech, le programme Lélamed, dans un secteur en tension. Une manière de revaloriser le métier d’enseignant de matières juives.

Dans ce même esprit nous avons amorcé un rapprochement avec l’institut Moshé Arendt pour diversifier l’offre de formation des enseignants de Kodech, comme vous le verrez dans cette lettre ;

Renouvellement de la formation des directeurs, avec une 4ème promotion pour notre nouvelle modalité de préparation du titre de « Dirigeant d’une organisation scolaire et/ou de formation ». Une vraie voie de professionnalisation de directeurs débutants et de futurs directeurs.

Renouvellement de nos supports de communication. Après le Blog du Campus FSJU est en ligne aujourd’hui un vrai site d’information. En perspective une dynamisation de notre page Facebook, l’ouverture d’une page LinkedIn et pour la prochaine édition, un nouveau look de cette newsletter que vous avez reçu aujourd’hui.

Enfin, le renouvellement de la composition de notre Conseil d’Administration pour nous accompagner dans le développement de votre centre de formation.

Tout ceci est notre manière de répondre toujours plus et mieux à vos besoins de formation pour faire accéder vos bénéficiaires à la meilleure qualité possible en termes de services ou de prestations.

Bonne fin d’année 2021 et à bientôt en 2022.

Patrick Petit-Ohayon

Depuis la rentrée, le Campus s’est dotée d’une salle de formation dernier cri. Après plusieurs mois de formations en distanciel, le développement des zooms, et le nombre croissant de stagiaires basés dans les régions, il devenait impératif de rééquiper notre salle de formation.

C’est chose faite ,avec l’installation d’un ENI (écran numérique interactif) doublé d’une caméra pivotante, au cœur de nos locaux. Véritable tablette géante, l’ENI cumule plusieurs avantages. Il permet tout d’abord de travailler en mode standard, comme un tableau blanc, mais interactif cette fois, doublé de fonctionnalités très fines et notamment la possibilité de conserver ses notes. D’autre part il permet de connecter un ordinateur et de rendre son écran telle une copie de son ordinateur ; les zooms en sont ainsi facilités et les participants en distanciel apparaissent sur l’écran et voient ainsi leurs collègues et sont vus par eux.

Les cours hybrides sont vivants et tous les participants y sont inclus tant dans le cours lui-même que dans la vie de la formation à travers les échanges, interactions…

De plus, pour respecter les contraintes sanitaires, le mobilier a été changé pour s’équiper de tables individuelles, plus maniables, permettant d’une part de préserver les distanciations et d’autre part une modularité dans la disposition de la salle, moins évidente avec des tables doubles. Des chaises légères et ergonomiques viennent compléter cette salle high tech.

Enfin l’éclairage a été repensé pour optimiser les séances et favoriser une luminosité idéale.

Pour la découvrir il ne vous reste plus qu’a vous inscrire aux formations du Campus FSJU disponibles sur notre site internet : www.campusfsju.com

Héloïse Allali