Depuis le mois de mars 2020, lettre d’info du Campus FSJU est en effet restée absente de vos boites mail. Cependant, ce silence n’était pas dû à un arrêt de nos activités, bien au contraire, mais a un surdéveloppement de celle-ci.
 

Très rapidement nous avons passé nous sommes passés au « tout distanciel » ! Qu’il s’agisse de la préparation du concours de Professeurs des écoles, de la formation des professeurs de matières juives, ou du développement des formations continues, en tout genre, chacun s’est retrouvé chez soi, face à son ordinateur mais uni à tous les autres grâce à la visioconférence.
 

Peu de temps alors pour raconter ce que l’on fait car il fallait en permanence être sur le pont pour prolonger l’existant mais aussi développer de nouvelles initiatives afin de répondre aux besoins émergents.
 

C’est ainsi qu’est né : 
– Le « blog des parents au bord de la crise de nerfs » pour accompagner les dits parents et les  transformer en accompagnateurs de bambins pas toujours si sage
 La boîte outils pédagogique interactive pour aider ceux qui face au distanciel avaient en le plus de difficultés à trouver les bons sites et les bons outils pour adapter et renforcer l’enseignement.
– Des nouvelles formations autour du numérique de plus en plus indispensable dans l’acte éducatif. Or, entre l’utilisation personnelle et celle de l’enseignementil y a un fossé qu’il faut savoir franchir sans tomber.
 

Tout ceci avec une équipe en télétravail et parfois même en chômage partiel. Mais, sans auto satisfaction déplacée, on peut affirmer que tous ont été à la hauteur du défi et ont trouvé là, l’occasion d’exprimer leur potentiel adopte d’adaptabilité et de créativité. Alors c’est vrai, dans le feu de l’action, il a fallu choisir. Et nous avons volontairement délaissé notre chère newsletter car il car le moment était au « faire » et non au « faire savoir ».
 

Il nous faut renouer avec ce rendez-vous du partage de ce qui se passe et se fait au quotidien au Campus FSJU. C’est pourquoi avec ce début d’année 2021 et malgré la pandémie qui persiste, et malgré le télétravail nous reprenons la plume pour nous adresser à vous plus régulièrement.  

En espérant que vous ayez pour la plupart passé ces mois de danger dans des conditions acceptables et que votre santé est bonne et le restera.
 

Bonne année 2021 et à très bientôt dans ces colonnes.

Patrick Petit-Ohayon  

La plupart des organismes de formation ont un programme d’action et un catalogue relativement figé. Cela permet de se perfectionner et de se renforcer sur des métiers précis. Pour le Campus FSJU nous avons choisi une autre approche.

Bien sûr il y a une base qui constitue le catalogue de formation, mais autour de celui-ci, nous sommes en continuelle construction et élaboration de nouveaux projets.

La formation des Maîtres Tuteurs de cette année est très différente de celle de l’an passé. Non qu’elle n’était pas bonne, mais il y avait une marge de progression que nous sommes empressés de franchir.

L’orientation des élèves n’était pas présente dans le catalogue, c’est maintenant le cas car il s’agit de s’adapter aux besoins des enseignants.

La didactique de l’enseignement de la Halakha était peu développée pour les enseignants de Kodesh, mais nous sommes en train de la renforcer.

L’enseignement de la Shoah pour des enseignants de Kodesh a été amorcé l’an passé avec le Mémorial ; nous souhaitons en faire un incontournable de nos programmes de formation.

L’accueil de collégiens à l’Espace Rachi par le FSJU, le Campus FSJU, et le CNPJ le 27 janvier dernier fut une expérience que nous souhaitons reproduire.

Notre principe est simple vous le connaissez « Celui qui n’avance pas recule ! ». Sans mépriser ce qui a été fait avant, il nous faut en permanence, tout en renforçant l’existant, renouveler nos approches et nos propositions de formation.

C’est dans ce but que nous avons maintenant préparé de nouveaux formateurs pour le Campus FSJU de demain.

Ne manquez pas la remise des diplômes sous forme de présentation de leurs spécialités le mardi 17 mars 2020. C’est ici que l’avenir se prépare discrètement, mais sûrement.

Enfin, nous ajoutons une nouvelle rubrique à notre lettre, celle des « parcours de vie professionnelle ». David Uzan qui inaugure cette présentation ; Prix Tenoudji pour la vocation éducative 2020 ne vient pas de nulle part. C’est le fruit d’un riche cheminement dans l’éducation que nous avons laissons le plaisir de découvrir.

Patrick Petit-Ohayon

Une nouvelle année commence au Campus FSJU avec des perspectives et des projets renouvelés.

Ceci non pas après un été de repos, mais après une période estivale consacrée à la préparation d’un avenir différent.

C’est sur les traces de nos ancêtres, en Israël, Bible en main que les enseignants de matières juives sont allés se ressourcer.

C’est à l’INALCO que les enseignants d’hébreu ont acquis de nouvelles compétences.

C’est pendant l’été qu’ont été conçus les APP, ces lieux de préparation à la VAE.

C’est dès le mois de juillet que de nouveaux ateliers ont été préparés avec le Centre National de Pédagogie Juive.

C’est avant de se reposer que la réflexion sur l’enseignement de la prière s’est déployée dans le cadre des Entretiens pédagogiques de Neher.

Tout se passe au Campus FSJU comme dans la tradition juive, le jour commence par un « érev », un soir réflexif, avant « boker », un jour, d’expression pratique. Ce temps de préparation est essentiel pour vous proposer une formation à la hauteur de vos attentes.

Avant de vous présenter une mise à jour de notre catalogue après les fêtes de Tichri, nous vous souhaitons à tous un bon bilan et un bon engagement dans une année 5780 pleine de réussites et de satisfactions

A tous une bonne et douce année

Chan Tova oumétouka

Patrick Petit-Ohayon

Nous abordons la dernière ligne droite de l’année universitaire 2018/2019 avec satisfaction car elle a été bien remplie, de réalisations, de nouveaux projets, et déjà, de projets pour la rentrée.
Cette « Fenêtre ouverte sur la formation » fait le point sur les dernières actions en partenariat avec Yad Vashem d’une part et avec le Mémorial de la Shoah d’autre part, ainsi qu’avec le programme Olam Shalem d’Israël et l’INALCO. Aucune structure de formation ne peut être spécialiste en tout, c’est pourquoi ces ouvertures sur d’autres sont essentielles afin de répondre le mieux possible à vos besoins.
Mais cela ne nous empêche pas de développer encore plus d’offres de programmes maisons, qu’il s’agisse de professeurs de Kodesh, des préparations de concours de professeurs des écoles ou d’Hébreu.

Cela nous pousse également à nous ouvrir à de nouveaux public. Après la rencontre avec les directrices de crèche, nous initions une rencontre avec les professionnels du social et du Médico-social, autour de la personne de Dominique DEPENNE, Docteur en Sociologie politique et formateur, et sur la question de la distance professionnelle.

Plus que jamais le Campus FSJU est à votre service pour développer les formations dont les associations de la communauté juive et au-delà, ont besoin.

Si vous ne recevez pas directement nos programmes, ou nos propositions de formation indiquez-le, à Héloïse Allali : h.allali@campusfsju.org afin qu’elle vous inscrive dans nos listes de distribution.

Au plaisir de vous retrouver lors de l’une de nos rencontres.

Patrick Petit-Ohayon

Il se passe toujours quelque chose d’autre au Campus FSJU !

Non pas par agitation, mais du fait du déploiement progressif des activités de formation dans tous les secteurs.

Entre :

  • une après-midi consacrée aux neurosciences pour les professions de Kodesh,
  • une réunion nationale des Directrices de crèche,
  • le séminaire de l’équipe pédagogique du groupe scolaire l’école Maïmonide à Yad Vashem,
  • l’accompagnement des professionnels du social vers une certification,
  • une journée pour les futurs formateurs d’enseignants consacrée à la gestion du stress,
  • un jury de certification pour les directeurs d’écoles,
  • la préparation de VAE dans le secteur de la petite enfance,
  • un atelier du CNPJ (Centre national de pédagogie juive) autour de la méthode Montessori ou de la sophrologie,
  • un séminaire de préparation du concours de professeur des écoles à Lyon,
  • une visite de formatrice à Strasbourg,

l’agenda du Campus FSJU se remplit de plus en plus vite. Le Campus travaille actuellement avec une centaine de formateur répartis sur l’ensemble des secteurs afin d’être toujours au plus près de votre demande et du besoin de vos équipes.

Ne restez pas au bord du chemin, montez dans ce train de la qualité en tant que stagiaire, mais aussi pourquoi pas, en tant que formateur. La qualité cela se prépare,  cela s’accompagne.

Soyez au rendez-vous !

 

Patrick Petit-Ohayon