Peut-on remédier aux carences cognitives de l’élève ? Témoignages des stagiaires

Le nombre d’élèves en difficulté scolaire ne cesse d’augmenter.

Certains d’entre eux vont pouvoir, grâce à un soutien scolaire, parer à leurs difficultés.

Quant aux autres, le phénomène va se montrer très résistant et durer jusqu’à plusieurs années s’il n’y a pas d’intervention spécifique.

Cette situation ne peut nous laisser indifférents, nous enseignants et directeurs, qui avons foi en L’ÉCOLE, et croyons à son rôle de vecteur de l’éducation et du savoir pour tous nos enfants.

De nombreuses questions se posent toutefois :

  1. peut-on apporter des changements dans les modes de pensées des enfants en difficulté scolaire?

Si, comme l’affirme le professeur Feuerstein dans sa théorie, tout être humain est modifiable alors :

Comment doit-on procéder ? Quelle est la marche à suivre?

Jusqu’où va notre responsabilité d’enseignant, en charge de La Classe ?

A quel moment dois-je orienter passer, le relais à d’autres professionnels ?

Dispose-t-on d’outils pour répondre aux besoins de ces enfants?

La Méthode Feuerstein, par son approche et ses outils, est une des réponses que peut apporter l’école à la difficulté scolaire.

La première étape consiste à sortir d’une vision fixiste de nos élèves et de l’enseignement.

Ce que nous percevons de nos élèves n’est, en fait, que ce qu’ils manifestent, c’est une photo à un instant T de l’histoire de cet enfant. Cette photo peut évoluer à condition que l’enseignant s’ouvre à la notion de potentiel. »Mon élève peut être différent; ce que je perçois n’est qu’une partie de sa réalité  »

  1. Intervient alors un deuxième élément : la notion de processus d’apprentissage

Quel est le mode de réflexion de cet élève? Qu’est-ce que mon élève a mis en place dans sa réflexion pour parvenir à ce résultat ? A-t-il bien observé ? A-t-il le vocabulaire nécessaire pour élaborer sa pensée? Sait-il exprimer sa réponse ? Où se situe-l’erreur ? Quel est le rôle pédagogique de cette erreur ?

Feuerstein place le rôle du médiateur, de l’enseignant, vecteur du savoir au centre de la transmission.

Au-delà des outils dont nous disposons, au-delà de la technologie, ce qui peut provoquer un changement positif chez l’enfant, c’est d’abord et avant tout la démarche de son enseignant, la conviction de celui-ci en la capacité de changement

de ses élèves.

  1. Reste alors à définir comment s’opère le changement ? De quel outil dispose l’enseignant pour pouvoir provoquer ce changement positif chez ses élèves?

Le programme d’enrichissement instrumental, conçu par le professeur Feuerstein, est composé de nombreux exercices ayant pour but de cibler la difficulté mais aussi de remédier et de reconstruire le raisonnement des élèves. Certains élèves ont besoin « d’apprendre à apprendre « .

Depuis une dizaine d’années, le Campus FSJU propose la formation Feuerstein aux enseignants. Lors de ce stage, les enseignants sont formés à l’approche optimiste de cette méthode, comprenant différents apports théoriques.

  1. Suivra ensuite l’étape de mise en application sous supervision pour l’utilisation de ces outils.

Le bon praticien sera celui qui saura optimiser ces outils, les adresser aux élèves qui en ont besoin, tout en connaissant les limites de la méthode et pourvoir, lorsque c’est nécessaire, orienter l’enfant vers une plate-forme de professionnels.

La formation Feuerstein s’inscrit dans un programme visant à donner aux enseignants un large panel d’outils pour répondre au mieux aux besoins multiples de leurs élèves. Cette réponse s’inscrit dans une approche cognitiviste qui s’intéresse au mode de réflexion de chacun, car chaque enfant reste unique!

Notre défi : devenir les révélateurs de potentiel.

Chaya Ghebali

Témoignages des participantes :

« (… Dans ma pratique d’enseignante, je retiens de cette formation: – un regard différent sur les difficultés de mes élèves, par l’analyse et le découpage des opérations mentales;

– une plus grande conscience du rôle du médiateur dans les apprentissages, plus de précision, d’intentionnalité, de planification…,

– la possibilité d’utiliser des outils concrets pour faire face aux difficultés (…) »

Corine Mimoun

 « (…) Après avoir suivi cette formation avec un réel intérêt, je n’ai pas de mots suffisants pour exprimer tout ce que j’ai pu en retirer. Travaillant en tant qu’AVS, je suis tellement ravie de pouvoir enfin avancer avec des outils concrets. Cette formation est extrêmement riche (…) »

Tsipora Rozanovicz

« (…) J’ai beaucoup apprécié la structure et la méthode de la formation: on reçoit d’abord par mail une ébauche des thèmes abordées pour se « mettre dans le bain », ensuite on les aborde la première semaine; on dispose ensuite d’un temps, pour quelque peu, enregistrer les notions vues et surtout mettre en pratique les premiers outils. C’est seulement, suite à cela, que nous découvrons, durant la deuxième semaine, la suite des outils. Cette deuxième semaine était extrêmement enrichissante, au vue de la mise en pratique de la méthode.

Cette formation m’a beaucoup apportée en tant qu’enseignante. En effet, on est souvent confronté à des élèves en difficulté où l’on a conscience d’un problème, mais on n’arrive pas toujours à déterminer où il se situe, au niveau cognitif. D’avoir appris le découpage de l’acte mental, d’avoir reçu des outils permettant de définir là où il y a une lacune, sont des outils formidables pour aider des enfants en difficulté, prévenir de problèmes beaucoup plus importants en grandissant. J’en retiens également l’influence extrêmement positive de l’enseignant qui se positionne en tant que médiateur de son élève: combien sa volonté d’aider l’enfant va aider dans l’apprentissage de celui-ci ! (…)

Hanna Altabé

« (…) C’est une formation qui m’aide et professionnellement, et dans ma vie privée.

Chaya nous a appris à utiliser les outils Feuerstein de manière à pouvoir en créer nous aussi, et à pouvoir faire le tremplin avec les apprentissages scolaires.

Quelle que soit la question, elle est toujours disponible pour répondre à nos questions ou à nos doutes, toujours encourageante.

Grâce à cette formation, je donne vraiment un sens à mon travail tous les jours. (…)»

Judith Bismuth

« La formation m’a apporté un nouveau regard sur les enfants en difficulté (…) »

Guila Benhamou

 «  (…) C’est une formation indispensable pour les enseignants. Aucun cas d’enfant n’est désespéré, il y a toujours une solution pour les faire évoluer.(…) »

Valérie Altabé

eft