Le recrutement d’une nouvelle promotion de professeur d’enseignement juif pour le programme Hé est en cours de conclusion. Ce programme de formation est l’un des plus anciens créé en son temps par l’Institut André et Rina Neher.

Pour la rentrée 2015/2016 une nouvelle formule de ce programme est avancée. Elle porte sur 3 points.

– Pour tenir compte de la difficulté d’un certain nombre d’enseignants désireux de suivre cette formation, mais indisponible le mercredi après-midi, du fait de leurs cours, nous expérimentons une formule sur le mardi en fin d’après-midi de de 16h à 20h, alors que ceux de 2ème année poursuivront leur programme le mercredi après-midi.

-Autre nouveauté : les cours sont organisés par modules de formation, permettant d’acquérir les compétences professionnelles adaptées au métier. La première année comporte 4 modules cohérents d’environ 60 h chacun, à raison de 225 h/an, réparties sur les mardis, visites de classes formatives et séminaires d’étude.

Le programme total d’enseignement est composé de 9 modules de formation, ceux-ci sont répartis sur l’ensemble des deux années de formation. Chacun d’eux fait l’objet d’une évaluation spécifique et donne droit à une attestation de formation décernée par le CAMPUS-FSJU.

Seule la réussite à de l’ensemble des modules permet d’obtenir le Diplôme d’Enseignant de matières juives décerné par le CAMPUS-FSJU.

Ce dernier est distinct du CAPEJ qui correspond à un niveau supérieur de qualification, nécessitant la validation d’une Licence ou d’un équivalent de la Licence, de modules de connaissances juives basées sur les programmes et les examens israéliens, en vue de la validation d’un équivalent partiel ou total de la Téoudat Horaa qui nécessite, par ailleurs, une maîtrise de la langue hébraïque.

-C’est là qu’intervient de fait la 3ème innovation. La formation du programme Hé est ouverte à tous les enseignants de matières juives en poste, indépendamment de leurs diplômes et de leur ancienneté. Cette formation vise l’acquisition et le perfectionnement du geste professionnel dont ils ont besoin au quotidien dans leur classe. Ceux qui sont titulaires d’une licence ou d’un titre équivalent peuvent, s’ils le souhaitent, se diriger ensuite vers le CAPEJ. Mais tout enseignant en responsabilité doit avoir la maîtrise des 9 modules proposés dans cette formation.

Pour les stagiaires de 1ère année, la rentrée aura lieu le Mardi 13 Octobre 2015 de 16h à 20h à l’Espace Rachi, 39, rue Broca – Paris 5ème (Métro Censier Daubenton)

Pour tout renseignement, contactez Robert DERAI au 01.42.03.97.56

Pour pouvoir prétendre au concours du CRPE (concours de recrutement des professeurs des écoles) une des trois conditions doivent être requises :

être parent de 3 enfants,

être titulaire d’une licence,

ou être titulaire d’un Master 2.

 

Dans le premier cas ou le troisième, on ne prépare que le concours de professeur des écoles, dans le second cas, en plus du concours, on prépare les Masters 1 et 2 des Métiers de l’Education et de l’Enseignement MEEF de l’Université Paris IV. Nos formateurs sont habilités à faire passer les examens du concours dans nos locaux. Les UE sont validées chaque semestre par un contrôle continu et par l’assiduité.

 

La première année, la formation a lieu  en présentiel du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 13h à 16h, pour permettre aux parents de déposer et récupérer leurs enfants scolarisés.

Trois stages d’observation sont répartis dans l’année et le CFP Neher  se charge de trouver les établissements.

Le concours écrit a lieu en avril, et porte sur le Français et les Mathématiques. Les oraux d’admission ont lieu à partir de fin mai et portent sur l’EPS, la présentation d’une activité professionnelle, et la connaissance du système éducatif.

 

La seconde année, après la réussite du concours, est une année d’alternance entre un mi-temps en établissement sous contrat et la suite de la formation. Les Maïtres stagiaires sont payés par l’État sur la base d’un temps complet.

Les personnes inscrites en Master 2 suivent une UE à l’Université Paris IV, en plus de leur formation au CFP.

Un mémoire est préparé au CFP et la soutenance a lieu en juin.

Dans le cadre du Caractère Propre du CFP Neher du Campus FSJU, un module d’enseignement est consacré à la transversalité entre l’enseignement général et la culture juive.

 

Renseignements et inscriptions : 

France Nahum Moatty – 01 42 03 97 51

f.nahum-moatty@campusfsju.org

Nous l’avions rêvé, pensé, … nous l’avons fait.

Depuis le mois de mai, l’OFAC, acteur principal de la formation dans le secteur de l’animation est officiellement lié par convention au Campus FSJU. Différentes modalités relationnelles avaient été évoquées entre les 2 structures puis écartées. Les conseils d’administration se sont finalement accordés sur une convention de partenariat pédagogique. Les deux associations sont économiquement indépendantes mais ont décidé de mutualiser leurs forces, leur créativité pour réaliser de nouveaux projets pédagogiques pour améliorer l’éducation informelle au service des mouvements de jeunesse et des organismes de vacances, mais aussi des écoles juives.

Une première formation BAFA accompagnée d’un module complémentaire pour les mouvements de jeunesse va voir le jour d’ici quelques jours. D’autres initiatives vous seront présentées dès la rentrée prochaine.

Ensemble ces 2 entités se retrouvent dans le cadre de l’Unité Éducation informelle du Campus FSJU.

Patrick PETIT-OHAYON

Dans la Bible le jour commence par la nuit : « vayéhi érev vayéhi boker, yom éh’ad ».

En occident, la nuit sert à se reposer de la fatigue de la journée. Dans la tradition juive, la nuit est une phase de préparation de la journée, c’est pour cela qu’elle la précède.

De même pour les stagiaires du Campus FSJU, l’été est mis à profit pour préparer l’année universitaire prochaine.

Des stages en Israël et en France sont organisés en juillet pour certains, des projets sont en préparation pour vous à la rentrée.

Vous trouverez ci-joints les dernières actualités du Campus FSJU pour vous permettre, comme ils le font de faire votre choix de formation dans un catalogue qui est en préparation et qui sera accessible en format papier et électronique après les fêtes de Tichri avec l’aide de D-ieu.

Comme nous, dès maintenant, préparez votre rentrée grâce à cette lettre.

Bonne préparation et bonnes vacances.

Bien cordialement,

Patrick PETIT-OHAYON

En ayant entrepris déjà depuis quelque temps un travail de réflexion autour des apprentissages de la petite à la grande section, la directrice de l’école Madame Elbaze, a sollicité le Campus FSJU pour mettre en place des temps de formations, avec toute son équipe .Il s’agit de prendre un moment de recul afin de permettre à chaque acteur pédagogique d’effectuer un travail réflexif fondamental à toute prise en charge d’un groupe d’élèves.

L’opportunité de l’étude des nouveaux programmes a donc était saisie par les enseignantes pour réfléchir à leurs pratiques, aux nouveaux outils à mettre en place tout en étant conforme aux textes de lois.

Notre formatrice travaille avec cette équipe sur le plan théorique mais, et c’est là toute la différence, elle accompagne également les enseignantes dans leur pratique, en les guidant dans la classe. Ce transfert nécessaire permet le lien incontournable entre théorie et pratique grâce auquel chacun peut s’approprier des objectifs à atteindre durant l’année.

Nous travaillons de concert équipe dirigeante, formateur et équipe d’ingénierie de formation pour expliciter les besoins en questionnant et analysant ensemble comment répondre au mieux aux exigences pédagogiques de la classe.

Notre objectif : répondre au plus près aux besoins qui émergent du terrain afin de permettre à chaque équipe de se perfectionner et d’être de plus en plus performant pour notre communauté éducative.

Hélène Zrihen

 

En complément extrait du BO spécial du 26 mars 2015 : programme d’enseignement de l’école maternelle :

L’école maternelle : un cycle unique, fondamental pour la réussite de tous

La loi de refondation de l’École crée un cycle unique pour l’école maternelle et souligne sa place fondamentale comme première étape pour garantir la réussite de tous les élèves au sein d’une école juste pour tous et exigeante pour chacun. Ce temps de scolarité, bien que non obligatoire, établit les fondements éducatifs et pédagogiques sur lesquels s’appuient et se développent les futurs apprentissages des élèves pour l’ensemble de leur scolarité. La mission principale de l’école maternelle est de donner envie aux enfants d’aller à l’école pour apprendre, affirmer et épanouir leur personnalité.

L’école maternelle 

  • s’adapte aux jeunes enfants
  • organise des modalités spécifiques d’apprentissage
  • permet aux enfants d’apprendre ensemble et de vivre ensemble

Les cinq domaines d’apprentissage

Les enseignements sont organisés en cinq domaines d’apprentissage :

  • Mobiliser le langage dans toutes ses dimensions
  • Agir, s’exprimer, comprendre à travers l’activité physique
  • Agir, s’exprimer, comprendre à travers les activités artistiques
  • Construire les premiers outils pour structurer sa pensée
  • Explorer le monde .

Cette organisation permet à l’enseignant d’identifier les apprentissages visés et de mettre en œuvre leurs interactions dans la classe. Chacun de ces cinq domaines est essentiel au développement de l’enfant et doit trouver sa place dans l’organisation du temps quotidien. Dans la mesure où toute situation pédagogique reste, du point de vue de l’enfant, une situation riche de multiples possibilités d’interprétations et d’actions, elle relève souvent pour l’enseignant de plusieurs domaines d’apprentissage. Le programme établit, pour chaque domaine d’apprentissage, une définition générale, énonce les objectifs visés et donne des indications pédagogiques de nature à fournir des repères pour organiser la progressivité des apprentissages.