Du 8 au 11 décembre 2014, les responsables culturels de nos communautés revenaient dans les coulisses  de leur travail.

Une vingtaine d’associations se sont réunies pour se ressourcer et réfléchir autour de leurs préoccupations quotidiennes et leurs actions terrain à l’initiative de la Direction du développement de la vie associative du FSJU :

  • Les fondamentaux du mécénat d’entreprise au service du développement d’une association
  • Comment tirer profit de la communication numérique en tant que responsable culturel
  • La gestion des bénévoles dans une structure culturelle

Pour ces temps de formations nous avons fait appel à des professionnels experts

L’Association Française des Fundraisers (AFF) leur a proposé une formation alliant les aspects théoriques et techniques du mécénat d’entreprise,

Le cadre légal dans lequel s’inscrit une opération de mécénat, les acteurs du financement privé, la stratégie de recherche de fonds, le montage de dossier et la gestion de la relation de partenariat

Karp Prod, société de consultant en Web marketing est revenue sur l’utilisation des réseaux sociaux,  la visibilité de l’entité culturelle et ses activités, la politique d’e-mailing et l’élargissement de la base de données, les nouveaux outils de statistique et d’analyse de fréquence des visites

Une formatrice spécialiste des dynamiques (internes et externes) liées au bénévolat et la fidélisation des bénévoles à la Croix rouge avait, quant à elle, pour objectifs de travailler sur la gestion des bénévoles dans une structure culturelle, appréhender la réalité du bénévolat associatif en général, favoriser la complémentarité entre les responsables salariés et les équipes de bénévoles, connaître les différentes étapes du parcours d’un bénévole (recrutement, accueil et intégration, fidélisation, fin de mission) et en maîtriser les différentes techniques, comprendre les facteurs de motivation et de reconnaissance des bénévoles, faire un état des lieux de la situation propre à chaque structure

Chaque module peut être dispensé de façon autonome

Si vous souhaitez participer à de prochaines sessions, contactez-nous : h.zrihen@campusfsju.org

Hélène ZRIHEN

Du 12 janvier au 15 janvier 2015 et du 9 Mars au 12 Mars 2015

Le Campus FSJU a organisé 2 sessions de formation à la médiation éducative selon l’approche de la modifiabilité cognitive structurelle du Professeur Feuerstein

8 Jours  pour développer une véritable boite à outils du pédagogue:Prof Feeurstein

    • Connaître les principes fondateurs du programme d’enrichissement instrumental (PEI Basic):la théorie de la Modifiabilité Cognitive Structurelle et de l’Expérience d’Apprentissage Médiatisé ;
    • Savoir nommer, comprendre et analyser les fonctions cognitives déficientes chez les enfants : troubles de l’attention, déficiences d’apprentissage, etc… ;
    • Nommer, comprendre et mettre en pratique les 12 critères et principes de la médiation
    • Analyser une tâche en utilisant la carte cognitive ;
    • Savoir planifier une séance de PEI ;
    • Être capable d’utiliser les 7 supports pédagogiques du PEI Basic
    • Afin de compléter les apports théoriques de la formation PEI., des articles, ainsi qu’une bibliographie sont proposés.

La démarche pédagogique permet à chacun de vivre une expérience sensible et personnelle de cette méthode. Les apports théoriques donnent un cadrage conceptuel de l’expérience d’apprentissage médiatisé et viennent compléter les outils mis à la disposition des stagiaires.

Si vous êtes intéressé par une nouvelle session en tant que salarié de droit privé ou de droit public, n’hésitez pas à nous contacter pour connaitre le calendrier et les possibilités de prise en charge.

Pour tout renseignement, veuillez contacter :  h.zrihen@campusfsju.org

Le professeur d’histoire, nous donne rendez-vous au métro Saint Paul pour partir à la découverte  des lieux du patrimoine. Cette visite « hors les murs » permet ainsi de découvrir l’histoire de Paris. De Rabelais à Jim Morrison, nombreuses sont les personnalités littéraires, musicales et politiques qui ont fréquenté, vécu, et vivent encore dans le Marais. Mais D’où vient ce nom ? Des marécages qui constituaient la rive droite de Paris, et qui ne permettaient pas de construction. Seule la rive gauche était habitée, quand Paris était Lutèce. Le marais comprend  le III et IV arrondissement, limité par la Seine.

Nous partons visiter la Place des Vosges qui s’appelait Place Royale. La définition même d’une place royale, c’est d’avoir un jardin, avec la statue du roi au centre, des arcades tout autour qui permettaient lors de tous les grands évènements de la vie (baptême, mariage…) d’être protégé soit du soleil (les belles devaient avoir le teint clair) soit de la pluie et de pouvoir assister IMG_1864à l’évènement dans les meilleures conditions.

Nous arrivons au musée Carnavalet. Notre parcours porte en grande partie sur la Révolution Française, étudiée au cycle 3 (du CE2 au CM2). Un parcours chronologique, où se mêlent salles, tableaux sur la prise de la Bastille, maquettes, objets d’époque, très belle collection de faïences, mobilier.

Nous passons devant la reconstitution de la chambre de Marcel Proust, et de celle de Madame de Noailles. Un arrêt sur le tableau du Jeu de paume, reflet de l’Histoire.

Les exploitations pédagogiques possibles seront élaborées avec les stagiaires

  • Distribuer des QCM aux élèves
  • Travailler sur la déclaration des Droits de l’Homme qui se trouve dans tous les manuels scolaires et qui est ici, l’original
  • Analyse de tableaux relatifs aux programmes étudiés.

Nombreuses autres expIMG_1886loitations sont envisagées grâce aux livrets pédagogiques du musée.

Pour les futurs professeurs des écoles il s’agit de travailler en situation l’exploitation d’une visite au Musée qui permette aussi aux élèves non seulement de s’enrichir mais également de vivre leur enseignement « hors les murs » et de donner à chacun la possibilité de s’exprimer, de ressentir, de vivre le groupe autrement qu’assis à sa table de travail.

 

France NAHUM MOATTY

 

Avez-vous déjà vu un ‘Houmach sans le commentaire de Rachi ? Rarissime ! En effet, sans l’éclairage de cet éminent maître de Troyes du Moyen-Age, le texte de la Torah est incompréhensible. Son génie consiste à retenir l’essence des explications talmudiques qui donnent leur sens aux versets.

L’objectif de cette formation est de permettre aux enseignants d’acquérir certains principes importants spécifiques à la discipline du commentaire de Rachi pour un enseignement plus approfondi du ‘Houmach ; le but étant de les faire découvrir à leurs élèves. Ces derniers pourront à leur tour apprécier la précision et la profondeur qui se cache derrière ce style simple.

La formation s’est déroulée en 3 étapes les mercredis 12 novembre et 10 décembre derniers.

Les concepts abordés ont été tout d’abord présentés aux enseignants et développés, puis illustrés par des exemples précis du ‘Houmach, avec des études de cas. Des exercices en petits groupes ont alors été proposés aux stagiaires.

La méthode proposée par Hanna Javen, la formatrice, est progressive, l’élève acquiert les concepts de base et les consolide par l’expérience et en découvre de nouveaux au fur et à mesure, à partir des Rachi choisis par l’enseignant.

Une partie des concepts présentés peuvent être abordés dès que l’élève commence à étudier Rachi, d’autres, plus complexes, sont abordés plus tard dans la scolarité.

En dehors du « Dibour hamath’il », de nombreux mots clés du commentaire de Rachi sont ainsi codés pour avancer plus en profondeur dans la richesse des contenus de cet éminent commentateur.

Robert DERAI

Michelle Guez, certifiée en Communication Non Violente, est intervenue le 19 mars dernier auprès d’une vingtaine de formateurs et partenaires éducatifs de l’OFAC.

Objectif: Nous convaincre que la CNV a pour intention de créer une relation de qualité et d’empathie et de satisfaire les besoins fondamentaux de chacun, de manière harmonieuse et pacifique.

Chacun est reparti avec un support en guise d’outil et un sourire en guise d’espoir de favoriser, via cette approche, la coopération et la résolution de conflits dans son cadre professionnel et privé!

Introduction à la CNV : //www.cnvformations.fr/index.php?m=10&ms=118

Eve Aboucaya