Edito newsletter 11

Chaque année qui commence doit être orientée pour donner un sens à notre action. Non pas que le quotidien manque d’intérêt, que les formations habituelles soient négligées, mais parce que l’habitude est mauvaise conseillère. Pour rompre la routine rien de tel que d’y ajouter un objectif supplémentaire.

Bien sûr celui-ci ne doit pas être artificiel, il doit correspondre à un véritable besoin et apporter quelque chose de plus. La réalité n’a pas finie d’être enrichie.

L’orientation de l’année s’inscrit dans le développement des formations des cadres de vie associative. Après la formation initiale en poste des directeurs d’écoles juives, nous souhaitons dès maintenant préparer la relève. Celle-ci passe par la formation de formateurs. Dès juillet, été lancée le programme de formation de formateurs pour l’enseignement général. Nos écoles et notre centre de formation ont besoin de s’enrichir de nouvelles compétences et de diversifier les approches.

D’ici la fin de l’année civile va démarrer un programme de formation renouvelé des cadres éducatifs des Mouvements de Jeunesse et des structures de vacances. Il portera sur le renouvellement de notre connaissance et de notre regard sur l’adolescence et s’intitule dans cet esprit l’Ado 3.0.

Enfin nous préparons pour 2018 un programme de formation des formateurs d’enseignants de Kodech. Il faut travailler activement l’élargissement de nos ressources humaines dans un secteur où l’Alyah a eu, ces dernières années, un impact important.

En nous renouvelant, nous entraînons tous les programmes dans la même direction pour viser toujours et partout la qualité.

Patrick Petit-Ohayon