Une trentaine de  personnes : directrices, professeurs du primaire et du secondaire, et personnel du Groupe Scolaire Maimonide-Rambam décident de « faire fi » des vacances scolaires  de Février 2019 pour adhérer de façon studieuse au Séminaire de Yad Vashem sur « l’Enseignement de la Shoah » à Jérusalem..

Ce séminaire de haut niveau, diversifié dans ses enseignements (histoire, philosophie, antisémitisme, résistance, cultuelle et culturelle.) nous a tous « scotchés » non seulement sur nos chaises mais aussi  dans nos âmes dans la façon de transmettre la Shoah.

Il faut tout revoir sous un nouvel angle : redonner vie, redonner un nom à des visages d’enfants ou d’adultes, raconter leur histoire antérieure à la guerre… bref les faire revivre à travers des images, des faits marquants pendant la Shoah. En fait, il faut associer le mot « VIE » au mot «  SHOAH » ; c’est-à-dire  dépasser les chiffres, les nombres de morts, les atrocités de la guerre en générale, pour individualiser les histoires de chaque déporté, résistant, enfant : ainsi ces Nechamots (âmes) sont quelque part un peu plus élevées ….

L’enseignement pratique tant par ses cours, témoignages, ses visites internes au Musée ou externes (interrompues par de lourdes averses !), les ateliers pratiques, etc… Tous ces enseignements ont porté sur un « bateau » commun notre équipe super motivée, avec une harmonie, dans la joie, les pleurs, les rires, les chants, le recueillement. On a tous et toutes ressentis une soif commune de découverte, d’étonnement, de savoir, afin, de bien transmettre.

Cette motivation a même perduré le 1er Mai pour terminer ce séminaire commencé à Jérusalem avec encore une journée pleine d’enseignements : aspects psychologiques des enfants de la Shoah, ateliers, réflexions…

Des journées bien remplies qui ont eu pour effet, tout de suite après Pessah, la mise en place d’une Semaine d’Enseignement de la Shoah dans notre établissement tant au niveau de l’école primaire que du collège et du lycée.

L’effet « boule de neige » a bien eu lieu : expositions, ateliers, lectures de textes, lectures d’histoires personnelles, témoignages, films, etc… La liste serait trop longue à énumérer mais les formateurs de Yad Vashem étaient là pour constater !

C’est une pluie d’ « étoiles filantes » qui  a scintillé cette semaine-là dans le ciel de notre établissement Maimonide-Rambam ! Des filaments directs se sont connectés entre Yad Vashem, nos enseignants et nos élèves : la transmission était bien là !

Merci à Yoni et à Déborah, personnel de Yad Vashem, pour la qualité de ce séminaire sur l’enseignement de la Shoah si exceptionnel !

Merci à notre président, à nos directrices, au Campus FSJU pour avoir fait en sorte d’assurer la réalisation de ce séminaire et aboutir à une réussite totale !

Michèle Braff – Documentaliste à l’école Rambam-Maïmonide

C’est avec une émotion toujours aussi vive, que leurs collègues des années précédentes, que les stagiaires du programme Hé promotion 2016/2018 se sont vus remettre leurs attestations de fin de fin de formation.

Le 18 mars dernier, les cinq lauréats : Jacob Barchichat,  Eythan Benisti, Noémie Mandelbaum, Revitale Nahoum, Mikaël Nahoum, ont ainsi reçu des mains du directeur général du Campus FSJU, Patrick Petit-Ohayon, et du coordinateur des formations de Kodech, Robert Derai, leurs attestations.

Dans une ambiance musicale, entouré de leurs proches, de leurs anciens collègues, et de leurs formateurs, ils ont ainsi conclu leur cycle de deux années de formation avec succès.

Chacun a pu prendre la parole, faire partager son parcours et expliquer le cheminement que représente pour un enseignant ou un aspirant enseignant ce cursus unique en France.

Comme à chaque remise de diplômes c’est une page qui se tourne pour ces professeurs qui les mènera vers un enseignement toujours plus professionnel et pédagogique car tous ont soif de poursuivre dans cette voie.

Héloïse ALLALI

C’est une journée un peu particulière qui s’est déroulé le lundi 1er avril dernier au Campus FSJU. En effet, en partenariat avec la Direction de l’action jeunesse du FSJU, nous avons eu le plaisir d’accueillir l’association Olam Shalem venue présenter, à Paris, et dans toute l’Europe, son programme de formation sur Jérusalem, destiné aux écoles juives.

La matinée fut consacrée à des interventions passionnantes comme celle sur la corrélation entre Jérusalem et calendrier hébraïque par le Pr Ely Merzbach, ou encore l’histoire étonnante du tombeau des rois, enclave française en plein cœur de Jérusalem, que nous a présenté le sémillant Haïm Bercovitz.

Le professeur Aharon Eldar a analysé, en hébreu, la prière du roi Salomon lors de l’inauguration du Temple de Jérusalem. Il a en effet souhaité faire au-delà du lieu de culte, un lieu de prière et de proximité avec Dieu pour l’ensemble du peuple juif.

Ensuite ce fut au tour de l’avocat G-W Goldanel de prendre la parole  pour parler de la place de Jérusalem dans la communication médiatique mondiale et française.

Le directeur général d’Olam Shalem Adi Werner a, tout en hébreu, conclu la matinée.

L’après-midi a laissé la place à des ateliers où les directeurs et enseignants se sont vus présenter des outils numériques interactifs sur la ville sainte pour leurs classes grâce à la plateforme Ji-Tap.

Les enseignants et participants à cette journée sont repartis avec des projets concrets, des idées, qu’ils pourront prochainement mettre en place dans les établissements où ils enseignent.

Ce partenariat entre le Campus FSJU et Olam Shalem s’annonce riche en perspectives et en mutualisation…

Héloïse ALLALI

L’Institut Léon Askénazi du Campus FSJU innove en créant un nouveau dispositif d’accompagnement à la Validation des Acquis de l’Expérience (VAE) : l’Atelier Pédagogique Personnalisé, orienté  sur les diplômes de la petite enfance.

Nous accompagnerons ainsi des VAE Auxiliaire de puériculture, Éducatrice de Jeunes enfants, accompagnatrice éducative en petite enfance (anciennement CAP petite enfance).

L’atelier pédagogique personnalisé (APP) est une démarche d’apprentissage spécifique centrée sur la personne. L’accueil se fait en collectif et fait cohabiter des temps pédagogiques, coopératifs et collectifs.

« Apprendre à apprendre », « Valoriser compétences et connaissances », « Construire sa confiance » sont autant d’idéaux pédagogiques qui construisent notre vision et notre implication dans l’accompagnement.

Le secteur de la petite enfance a des besoins importants de personnel diplômé, pour répondre aux normes des instances qui les encadrent et garantir la sécurité des petits qui leur sont confiés.

En parallèle à ces enjeux, nous recevons en nombre, des demandes de validation des acquis de l’expérience, émanant de professionnels qualifiés et expérimentés avec des expériences reconnues en petite enfance mais ne possédant pas les diplômes requis.

Ce double constat permet d’envisager une réflexion globale en termes de gestion prévisionnelle de l’emploi et des compétences (GPEC) dans le secteur de la petite enfance, et la VAE en est une réponse adaptée.

L’Atelier pédagogique se déroulera dans les locaux du Centre de documentation pédagogique du Campus FSJU, sur des plages horaires aménagées et sur un rythme contractualisé, entre le formateur référent et le candidat à la VAE.

Un formateur-accompagnateur se tiendra à disposition des candidats pour guider, expliciter des consignes, apporter des savoirs formels et aménager l’espace de travail en termes d’outils et de ressources pédagogiques nécessaires aux apprentissages.

Renseignement et inscription auprès de Lucia Bensimon au 01.42.03.97.55

Une formation intensive destinée aux professeurs d’hébreu sera proposée en début des vacances d’été. Fruit d’une coopération entre l’inspection régionale d’hébreu,  le département d’études juives et hébraïques de l’INALCO et le Campus FSJU, cette formation a l’ambition de traiter les aspects les plus importants de l’enseignement de l’hébreu comme langue vivante dans le contexte de l’enseignement secondaire en France. Elle est destinée en priorité aux enseignants du privé sous contrat, mais des candidatures libres seront également examinées. Elle sera entièrement gratuite pour les professeurs admis.

La formation débutera le lundi 1er juillet à 14h et terminera le vendredi 5 juillet à 13h. Elle comportera 24 heures de cours sur 4 journées. Elle se tiendra à l’INALCO, 65, rue des grands Moulins, Paris 13e.

Le nombre des places étant limité, je vous saurais gré de m’envoyer votre candidature avec une lettre de motivation dans les plus brefs délais. Vous trouverez le programme détaillé en cliquant sur le lien bleu suivant : ProgrammeSéminaireJuillet

Yaël DAGAN

Inspectrice d’Académie – Inspectrice Pédagogique Régionale Hébreu