Le programme Hé est un programme de formation destiné aux enseignants de Kodesh en poste et désireux de se former sur les éléments pédagogiques nécessaires à une véritable professionnalisation dans l’enseignement des matières juives en Primaire, comme en Secondaire.

Le programme d’enseignement se compose de 9 modules de formation repartis sur les 2 années, permettant d’acquérir les compétences professionnelles adaptées au métier : pédagogie, gestion de classes, didactique, psychologie, communication.

Des intervenants variés assurent l’animation des séances. Cette année par exemple un module sur l’utilisation des nouvelles technologies en classe a été proposé, et un autre sur l’introduction à la Discipline Positive en classe.

Les séances se déroulent tous les mercredis après-midis de l’année scolaire de 13h30 à 17h30.

Chaque module fait l’objet d’une évaluation spécifique et donne droit à une attestation de formation décernée par le Campus FSJU.

La rentrée aura lieu cette année le mercredi 18 octobre 2017

Pour vous inscrire, remplissez le bulletin d’inscription disponible sur : http://blog.campusfsju.org/wp-content/uploads/2017/06/3-FORMATION-DES-PROFESSEURS-DENSEIGNEMENT-JUIF-JUIN-2017-CAMPUS-FSJU-2.pdf

et renvoyez-le par courrier ou par mail à r.derai@campusfsju.org.

Pour plus de renseignements, contactez Robert Derai au 01.42.03.97.56

Juin 2017-4

MORIM2017

Comme chaque année le mois de mai, porteur de lumière, annonce les résultats l’admissibilité du concours du CRPE.

Le CFP a présenté cette année 11 étudiants de première année au concours externe, en présentiel, et 4 enseignants de la région Paca au concours interne. A ce nombre, s’ajoute les candidats qui ont échoué l’an dernier ou l’année précédente et les nombreux candidats libres. Nous arrivons à une quarantaine environ chaque année.

Le vendredi 12 mai, nous apprenons à la lecture des résultats que 10 de nos étudiants sont admissibles et 4 au concours interne. Nous ne sommes pas très surpris car tout au long de l’année, nos formateurs trouvaient le groupe particulièrement travailleur et volontaire.

Tout n’est pas gagné. Il reste les oraux qui portent sur la présentation d’un dossier (petit mémoire d’une dizaine de pages) et de deux épreuves, l’EPS l’éducation physique et sportive et la connaissance du système éducatif.

Le 23 juin, le verdict tombe et nous apprenons le nom des lauréats.

Sur les 10 postes à pourvoir, 7 de nos étudiantes sont admises, 1 qui avait passé le concours avec Neher il y a deux ans et qui s’est représentée en candidate libre, plus deux candidates libres inscrites sur Neher que nous intégrerons avec notre groupe pour la rentrée 2017-2018.

Ensuite c’est la course contre la montre, avant la fermeture des établissements, début juillet,  pour placer nos futures enseignants, qui seront à mi-temps à la rentrée dans un établissement sur un demi-poste vacant et à mi-temps encore en formation à Neher. Ce n’est qu’à l’issue de cette seconde année qu’elles seront titularisées si l’année s’est déroulée de façon satisfaisante.

Nous préparons la rentrée activement pour aborder une nouvelle année qui sera sous le signe de la réussite comme celle qui se termine.

France Nahum-Moatty

results

Dans le cadre d’un partenariat du Campus FSJU avec le Herzog College, qui est l’un des principaux instituts de formation des enseignants de Kodesh en Israël, devenu une structure de statut universitaire, le Campus propose aux enseignants des matières juives un séminaire de formation pédagogique et académique de haut niveau.

Ce séminaire se déroulera du 16 au 24 juillet 2017 à Vienne dans les locaux de la Lauder Business School.

Ce séminaire européen de leadership éducatif est en fait une première étape, pour un enseignant, dans l’obtention d’une accréditation académique d’enseignement  décernée par le Herzog College (Mikhlelet Herzog en partenariat avec la Mikhlelet Lifshitz).

Pour vous inscrire, rendez-vous sur le lien figurant dans le document joint.

Invitation francais link

vienne

Comme chaque année, le mois de juin et les derniers jours d’août sont consacrés à préparer nos PES (Professeurs des Écoles Stagiaires) à leur prise de fonction. Après une première année de préparation au concours, et à la didactique, nos formateurs leur donnent les clés pour aborder la classe.

Au cours de leur première année, deux stages d’observation et pratique accompagnée ont permis à nos PES de se familiariser au métier d’enseignant et d’observer la réalité sur le terrain.

Maintenant nous abordons de façon très concrète la préparation de la classe. Ces séances sont consacrées à :

  • La tenue du cahier journal, l’affichage de la classe, les outils du maître.
  • Les outils pour l’élève, la pédagogie différenciée, les règles de sécurité
  • Le projet d’école, le travail d’équipe, les évaluations
  • La préparation de la première journée de classe, la réunion de parents d’élèves,
  • Les progressions sur la semaine, le mois, l’année
  • La gestion de conflits, la discipline positive

Cette liste n’est pas exhaustive et durant les deux jours de formation hebdomadaire, les formateurs rassurent et répondent aux demandes précises de chacun de nos PES.

Ils abordent ainsi la rentrée de façon plus confiante.

Rappelons qu’en 2ème année ils sont en responsabilité dans une classe à mi-temps. C’est la validation de ce stage et celle des matières de 2ème année qui leur permettra d’être titularisés en tant que Professeurs de Écoles par l’éducation nationale.

France Nahum-Moatty

prof

Dans ce numéro nous vous proposons de découvrir le portrait de Yoni Berrous, l’actuel responsable des programmes pour les communautés juives européennes à Yad Vashem.

Né en France, Yoni fait son alyah en 1992 à l’âge de 11 ans. Après une scolarité en Israël il passe un Master en relations internationales à l’université hébraïque de Jérusalem.

C’est sur les conseils d’amis qu’il rentre un peu par hasard au Mémorial de Yad Vashem en tant que guide.

Très vite, il intègre le service pédagogique de l’Institution. Son rôle n’est plus seulement celui de formateur classique mais également celui d’éducateur pour les communautés juives ce qui n’existait pas auparavant. Yad Vashem propose ainsi une approche spécifique pour la communauté juive, celle-ci ayant une connaissance différente de la thématique de la Shoah.

Le département dans lequel travaille Yoni depuis 2010 en tant que Responsable des programmes européens–département des Institutions Juives est dédié aux communautés juives d’Europe ; d’autres personnes gèrent en parallèle les activités avec l’Amérique Latine, les États Unis, le Canada, et les pays Russophones.

Le département propose du matériel pédagogique à destination des enseignants de Kodesh, mais également un travail spécifique selon les régions et les communautés.

C’est en 2011 suite à sa rencontre avec Patrick Petit-Ohayon, Directeur de l’Action scolaire du FSJU, que son travail avec la France prend une tournure décisive. Son action auprès des écoles et des enseignants s’élargie et s’approfondit. De nouveaux groupes viennent à Yad Vashem pour des séminaires thématiques, des projets d’équipes pédagogiques et l’endroit se fait connaitre non plus seulement comme un mémorial mais comme un véritable lieu d’apprentissage et d’échange.

Chaque séminaire préparé en coordination avec le FSJU est adapté aux besoins spécifiques des stagiaires ou du réseau d’écoles.

Cet hiver, s’est tenu la première Conférence Internationale sur le thème « La Shoah et l’Identité Juive : les défis de l’éducation juive » à Yad Vashem réunissant plus de 200 directeurs d’écoles juives mais aussi des représentants d’organisations d’éducation informelles.

L’objectif est de faire sortir Yad Vashem de son image initiale et d’élargir ses partenariats à des publics plus larges.

A travers sa fonction de responsable des activités destinées aux communautés juives à Yad Vashem, Yoni Berrous à découvert tout un univers qui permet les rencontres, les échanges et un mélange intergénérationnel et interculturel. En novembre dernier, un voyage inédit à Cracovie a été organisé par l’association « Yahad in Unum » pour les enseignants de l‘ORT qui ont pu aussi bénéficier de l’accompagnement pédagogique de Yad Vashem. Ce voyage fut le résultat d’un travail de longue durée avec le réseau ORT qui fut initié suite au tout premier séminaire pour directeur d’école juives organisé par le FSJU et Yad Vashem en décembre 2012.

Yad Vashem se veut être un organisme apolitique, qui apporte des outils sans parti pris, c’est désormais une plateforme de connaissance incontournable. Le message de l’Institution est un message de vie, résolument tourné vers la transmission et le futur avec une identité positive que fait vivre Yoni. Son travail de longue haleine et celui des collègues de son département permet de mettre en place chaque année une douzaine de séminaires pour les communautés juives du monde entier, en parallèle plus de 50 séminaires à destination des enseignants des écoles publiques.

http://www.yadvashem.org/fr

Héloïse ALLALI

Yoni