Logo-Campus-FSJU-Neher

 

CAMPUS FSJU vous invite
à la leçon inaugurale de ses Rendez-vous éducatifs 

 

L’éducation à l’épreuve 

des Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication

Mercredi 14 octobre de 18h30 à 20h

 

Avec Emmanuel Davidenkoff, 
Directeur de la rédaction de l’Etudiant  

autour de son livre « Le tsunami numérique »

 

photo-Davidenkoff
Espace Rachi-Guy de Rothschild
39 rue Broca, Paris-5e
Merci de confirmer votre présence auprès d’Héloïse Allali
01 42 03 00 44 – h.allali@campusfsju.org

BAFD PERFECTIONNEMENT : du mercredi 07 au vendredi 09 octobre puis du dimanche 11 au mardi 13 octobre 2015 inclus

BAFA FORMATION GENERALE : du dimanche 18 au vendredi 23 octobre puis du dimanche 25 au lundi 26 octobre 2015 inclus

BAFA FORMATION GENERALE (réservé aux résidants du 19ème arr.) : du Lundi 19 au lundi 26 octobre 2015 inclus

Pour consulter notre calendrier complet ou s’inscrire à une session, RDV sur : //ofac-france.org/

 

Après plus de 3 années de discussions et de débats, les textes réformant le BAFA et le BAFD ont enfin été publiés en juillet et entreront en vigueur dès le 1er octobre prochain.

Ce qui change principalement?

  1. Fin des stages pratiques en accueil de jeunes, limitation en périscolaires

Dorénavant, les stagiaires BAFA /BAFD ne pourront plus effectuer leur stage pratique :

  • au sein d’un accueil de jeunes (7 à 40 mineurs âgés de 14 ans et +, durée d’au moins 14 jours, qui répond à un besoin social particulier dans le projet éducatif).
  • Qu’au sein d’un accueil de loisirs périscolaire déclaré que dans la limite de 6 jours effectifs, soit 12 demi-journées effectives d’au moins 3 heures. (Accueil de loisirs périscolaire : 7 mineurs minimum au nombre d’élèves de l’école à laquelle il s’adosse, durée d’au moins 14 jours à raison d’au moins 2h/jour, fréquentation régulière des mineurs inscrits, diversité d’activités organisées).
  1. La durée de la journée de stage pratique

Désormais, une journée effective de stage pratique comprend au minimum 6 heures. Elle peut être scindée en demi-journées, d’au minimum 3 heures consécutives chacune, le non-consécutif étant possible en accueil de loisirs périscolaire.

  1. La limitation du fractionnement des stages pratiques

Tout stage pratique a une durée d’au moins 14 jours effectifs en deux parties au plus. La durée minimale d’une période de stage est de 4 jours. Il n’est donc plus possible de compléter par exemple un premier stage pratique de 12 jours, à la durée insuffisante, par un autre stage de 2 jours. 

  1. Les stages pratiques BAFD

Désormais, les deux stages doivent avoir lieu en situation d’encadrement d’une équipe composée d’au moins deux animateurs (article 31 de l’arrêté).

  1. La redéfinition des objectifs du BAFA et BAFD 
  1. Suppression de la dispense d’approfondissement BAFA

Elle permettait au candidat au BAFA « qui justifiait de l’exercice préalable à l’entrée dans la formation d’une expérience et d’une formation dans l’animation » d’être dispensé de session d’approfondissement.

  1. BAFD : un an de délai pour transmettre son bilan (à compter du dernier jour de son deuxième stage pratique). 
  1. BAFD : le jury peut demander la réécriture du bilan de formation

 Références :

  • le décret n°2015-872 du 15 juillet 2015 relatifs aux BAFA et BAFD en ACM dont les dispositions sont intégrées au code de l’action sociale et des familles sous une nouvelle section « Brevets d’aptitude aux fonctions d’animateur et de directeur en accueils collectifs de mineurs » avec trois sous-sections : BAFA, BAFD et dispositions générales.
  • L’arrêté du 15 juillet 2015 relatif aux BAFA et BAFD en ACM.

Ève ABOUCAYA

Directrice de l’OFAC

En hébreu, les mots « Apprendre » et « Enseigner » sont très proches. Issus d’une même racine, ils nous rappellent les liens étroits qui unissent ces deux activités : de même que l’apprentissage résulte d’un enseignement, on tend parfois à oublier que l’enseignement résulte lui aussi d’un apprentissage.

Enseigner s’apprend. J’en ai fait l’expérience de manière très concrète en participant cet été au programme Morim, initié par le Campus FSJU grâce au soutien du FSJU. Ce programme a été organisé avec un professionnalisme sans pareil par le Département d’Enseignement d’Hébreu Langue Etrangère de l’Université Hébraïque de Jérusalem, à destination d’un public aussi varié que conquis.

Colombie, Russie, Ukraine, Italie, France, et Israël, de nombreuses nationalités étaient représentées parmi les participants. Professeurs en exercice depuis longtemps, professeurs particuliers souhaitant s’initier à la gestion de classes, ou hébraïsants se destinant à l’enseignement de l’hébreu langue étrangère, les profils étaient certes variés, mais chacun a su trouver dans les cours qui nous ont été dispensés des réponses à ses attentes respectives. En effet, toutes les dimensions du métier ont été abordées, les plus théoriques (syntaxe, morphologie, lexique, histoire de la langue), comme les plus pratiques (gestion des niveaux de classe, utilisation des différents supports pédagogiques, techniques d’animation de classe…). Nous avons également pu alterner des phases d’observation de situations réelles d’enseignement avec des phases de mise en pratique simulée : observation des classes de l’Oulpan d’été qui avait lieu en même temps que notre programme sur le campus, et suivi de leur progression en temps réel. Puis action, avec des ateliers pratiques d’enseignement où nous étions mis en situation d’enseignement fictif avec en guise d’élèves les co-participants du programme Morim.

En tout, ce sont quatre semaines intenses qui se sont écoulées (trop vite !) dans une ambiance toujours chaleureuse et riche de nombreuses rencontres, portée par le professionnalisme et l’enthousiasme communicatif des professeurs du département. Qu’ils soient ici remerciés pour toute la créativité et l’énergie qu’ils ont mobilisées afin de nous transmettre une partie de l’expertise qui a fait de ce Département de l’Université du bien nommé Mont Scopus, le sommet de l’enseignement de l’hébreu dans le monde.

Il importe à présent que cette chaîne de transmission se poursuive dans nos différents pays d’origine, et qu’elle puisse bénéficier à tous ceux qui souhaitent étudier l’hébreu et progresser efficacement.  C’est là l’objet du nouveau programme d’oulpanim piloté Sonia Barzilay pour le FSJU et l’OSM, auquel les participants français du programme Morim espèrent apporter une utile contribution.

Karine

 

 

 

BAFD PERFECTIONNEMENT : du mercredi 07 au vendredi 09 octobre puis du dimanche 11 au mardi 13 octobre 2015 inclus

BAFA FORMATION GÉNÉRALE : du dimanche 18 au vendredi 23 octobre puis du dimanche 25 au lundi 26 octobre 2015 inclus

BAFA FORMATION GÉNÉRALE (réservé aux résidants du 19ème arr.) : du Lundi 19 au lundi 26 octobre 2015 inclus

Pour consulter notre calendrier complet ou s’inscrire à une session, RDV sur : //ofac-france.org/